Facebook devient la premiere source de trafic pour les sites d’actus

Facebook détrône Google en tant que première source de trafic pour les médias en ligne

Internet est rapidement devenu une source d’audience indispensable pour les médias en ligne. Jusqu’à présent, il paraissait logique que des moteurs de recherche soient les premiers à guider les visiteurs vers les sites médiatiques. Avec l’ère du partage de contenus sur Facebook, cette tendance aurait néanmoins évolué et les géants de la recherche en ligne, Google en tête, n’auraient plus le monopole des flux de navigation vers les sites spécialisés dans les médias.

Inversement des tendances ? Les observations de la société d’analyse Parse.ly

Selon la société Parse.ly, spécialisée dans l’analyse de l’audience des médias, cette tendance se serait d’ailleurs inversée. En effet, selon les dernières statistiques de cette entreprise, qui rassemble dans son réseau près de 400 sites Internet d’influence (Fox News, Reuters, Eurosport, Business Insider, Slate, The Atlantic, etc.), Facebook rassemblerait aujourd’hui 39% du trafic vers les sites de ces médias, légèrement devant Google (36%). Cet inversement des tendances aurait été amorcé au début de l’été 2015 et était prévisible depuis le mois d’octobre 2014. Facebook aurait-il désormais pris l’avantage concernant la diffusion des flux d’actualités ?

Des résultats incomplets et de ce fait, à relativiser

Comme chaque étude comportant un panel, les chiffres obtenus sont à relativiser en fonction du contenu de ce dernier. Le réseau de médias de la société Parse.ly est constitué principalement de médias anglo-saxons, et comporte des sites comptant essentiellement sur des contenus visant à être partagés et à faire le « buzz » sur Facebook (CheezBurger et Upworthy entre autres). Le panel n’est donc pas assez important et varié pour en tirer des conclusions définitives.

Comment expliquer la progression de Facebook dans la génération des flux d’actualités sur Internet?

Les analystes de Parse.ly estiment que les pratiques de référencement de Google et le besoin de préserver l’algorithme utilisé pour son outil de recherche, permettent d’expliquer ce revirement de situation. L’algorithme « PageRank » classe les sites apparaissant dans les résultats de recherche, déterminant ainsi leur importance auprès des internautes. Auparavant, Google aurait eu tendance à partager avec les médias et autres éditeurs en ligne les mots clés générant le plus de trafic. Les nouvelles pratiques auraient donc entrainé une baisse de ce dernier via le moteur de recherche Google.

La clé du succès de Facebook : adaptabilité et interactivité

 

Du fait de sa capacité à adapter ses contenus à l’attention des utilisateurs de smartphones, le réseau social a bel et bien compris comment inverser la donne et empiéter sur le territoire de son grand rival Google pour capter davantage de flux d’actualités. Au printemps 2015, Facebook a notamment lancé un nouvel outil appelé « Instant Articles » permettant justement aux médias de publier des contenus écrits ou interactifs (articles, photos, vidéos, etc.). Cet outil capitalise sur sa simplicité et son côté interactif pour capter toujours plus de lecteurs potentiels. Instant Articles est dès à présent sur la bonne voie: ce dispositif a déjà convaincu des géants de l’édition tels que le New York Times, BBC News, the Guardian ou encore National Geographic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *